D'abord, je n'ai mangé que des volailles, poissons, oeufs, fromages, par goût.

Ensuite, je suis devenue  végétarienne, par souci écologique.

Finalement, je suis devenue  vegan, pour les animaux.

Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde – Gandhi

Chacun de nous compte. Chacun de nous a un rôle à jouer - Jane Goodall

Ne doutez jamais qu’un petit groupe d’individus conscients et engagés puissent changer le monde. C’est de cette façon que cela s’est toujours produit. - Margaret Mead 

 

DEMAIN Bande Annonce (Mélanie Laurent - 2015)

 

L214 - Notre vision

Harmony Of Nature By Roberto Moiola

 

° ANIMAUX

Le document de référence :

Earthlings

Earthlings (vostfr)

L'impact de l'homme sur l'environnement ne se voit pas seulement aux changements climatiques et catastrophes naturelles qui se multiplient. Il y a des traces bien plus visibles: 70 % des plantes, 33 % des amphibiens, 25 % des mammifères et un oiseau sur huit sont menacés d'extinction, selon l'UICN (Union mondiale pour la nature). Des disparitions d'espèces ont déjà eu lieu, d'autres ne survivent pas à l'état sauvage et ne se trouvent plus que dans les réserves ou les zoos, préservés artificiellement par les Hommes qui les détruisent ailleurs...

Beaucoup de créateurs s'interrogent aujourd'hui sur le rapport homme/animal et s'alarment de la menace qui pèse sur la biodiversité. Après le panda de Chine puis le bébé phoque, l'ours polaire est devenu le symbole de cette menace. A lui seul, il alerte l'homme sur l'avenir de la planète. 

La beauté animale ne sera-t-elle bientôt plus qu'un souvenir ?  

Quelles actions possibles ?

Comme toujours, quelques gestes simples peuvent faire beaucoup pour ces animaux. Tout simplement prendre soin de la planète ! Nous avons pu voir que l’Homme est majoritairement responsable de la disparition de ces espèces. Pour commencer, adoptez des gestes écolo  au quotidien et un moyen de transport le plus durable possible, pour éviter de polluer davantage. 

Mais bien sûr, les dégâts les plus importants sont liés à la déforestation, qu’il est nécessaire de stopper. 
Les actions de Greenpeace consistent principalement à faire pression sur les entreprises afin qu’elles adoptent des bonnes pratiques.  

Mais bien sûr, les dégâts les plus importants sont liés à la déforestation, qu’il est nécessaire de stopper.

Pour le consommateur, il faut se fier aux labels lors de tout achat. Pour éviter la déforestation, achetez du bois labellisé Forest Stewardship Council (FSC), un indicateur mis au point par le WWF qui garantit que le bois est légal et n’est pas d’une espèce menacée.

http://www.agirpourlaplanete.com

sauvons les forêts 

https://www.sauvonslaforet.org/petitions/893/bas-les-tronconneuses-en-colombie#.USRyHxSvGGc.facebook

 

____________________________________________________________________________________________________________________________

° PETER M NOWOTNIK

" I started a dedicated sub-site of my official music page, where 50% of my album proceedings will be donated to PeTA. 


My target number depends on the revenue from that idea but 50% of all sales will eventually end up on the cheque I want to send to PeTA Australia and Asia-Pacific. I initially dedicated 100 copies of the album to that purpose but with enough interest through social media (here I count on your help spreading the word) I would be happy to organize additional shipment. 
Please note that this applies only to physical CD sales (not to digital sales through iTunes or AmazonMP3).

I always wanted to utilize my music for a bigger cause and I hope this modest project is a step in the right direction. 

Please, feel free to spread the word.... Thank you all "

http://peta.pmnmusic.com/

 

_________________________________________________________________________________________________

  ° MIEL 

L'ennemie nr 1 des abeilles? L'Union Européenne !

 

maya

 

Voilà l’exemple même du combat d’un David contre un Goliath. En l’occurrence, celui de mes amis les apiculteurs contre l’horreur bureaucratique bruxelloise. Eh oui, les eurocrates ont encore frappé. Cette fois, dans leur collimateur, le miel. Ce produit, incarnation même de la nature et de ses bienfaits, pourrait se retrouver, si l’on ne contrecarre pas rapidement les délires communautaires, dans la catégorie du tout-venant, du n’importe quoi, qui vous inspire la même confiance qu’une barquette de Findus.

De quoi s’agit-il ? Accrochez-vous, c’est un peu tortueux, à la manière de la logique européenne. La Commission s’apprête en effet à modifier les règles d’étiquetage du miel afin de ne plus avoir à préciser si celui-ci contient ou pas… des OGM ! Et tout cela, au nom de la « régularisation des flux commerciaux ». Derrière ce jargon incompréhensible, il s’agit, pour nos bureaucrates, de contourner un arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne qui, en septembre 2011, avait conclu que le miel d’un apiculteur bavarois n’était pas commercialisable parce que contenant plus de 0,9 % de pollen contaminé par des OGM. Or la réglementation prévoit que ce seuil dépassé, il est obligatoire de préciser la mention « OGM » sur l’emballage. Pas du meilleur effet sur un pot de miel, vous en conviendrez…

Quand on sait que 40 % du miel consommé en Europe est importé – principalement de Chine et d’Argentine – on comprend le lobbying d’enfer de ces pays qui ne veulent pas qu’on aille regarder de plus près le taux d’OGM contenu dans les récoltes de leurs abeilles ! Du coup, au nom de la « levée de toutes les restrictions commerciales », la Commission essaie de contourner cette décision de justice en jouant sur les mots. Il ne s’agirait pas de 0,9 % de la totalité du miel mais de 0,9 % du seul pollen qui serait un simple « ingrédient » et non un « constituant naturel »… J’arrête là mais vous avez compris : on noie le poisson comme on peut.

Du côté des associations, des syndicats, des regroupements, des amis des apiculteurs, on ne l’entend pas de cette oreille. On veut de la clarté. Que le consommateur sache ce qu’il mange – c’est d’actualité. On veut défendre le miel, votre miel, mon miel. On pétitionne, on écrit au ministre. On manifestera si nécessaire.

Vous n’avez pas tout compris des méandres bruxellois ? C’est fort possible. Je m’y perds aussi. Mais si, demain, sur un marché, vous rencontrez un apiculteur qui vous tend un texte à signer, faites-lui confiance, n’hésitez pas. On ne va pas encore une fois se laisser faire !

Robert Ménard  journaliste et fondateur de Reporters sans frontières. le 22 février 2013
 
Interdiction des pesticides : 
 
_____________________________________________________________________________________________________________

° WWW.CHANGE.ORG

 http://www.change.org/fr

 

____________________________________________________________________________________________________________________________

° OCEANS

Reportage choc : Le plastique, Menace sur les océans  

http://youtu.be/xHd Frxo9u8

 

 ___________________________________________________________________________________________________________

 ° LA SURCONSOMMATION

Chaque fois que vous achetez ou que vous consommez quelque chose, vous votez pour le Monde que vous voulez !
N'est-il pas le temps de changer?
 
 
NON aux oeufs de batteries !
 
NON à OGM !
 
Guide des produits sans OGM  http://guide-ogm.greenpeace.fr/guide
NON à l'Huile de Palme !
 
Lisons les étiquettes, boycottons les produits avec l'huile de palme, réagissons !
Pendant que certains se délectent de Nutella ou autres gâteries dans le genre qui remplissent les supermarchés... Pendant que certaines personnes consomment sans conscience... d'autres sont donnés en pâture à l'agrobusiness... Que ne ferait-on pas pour de l'huile de palme ?
 
 

 

____________________________________________________________________________________________________________

° PENELOPE BAGIEU S"ENGAGE

Ma vie est tout à fait fascinante: Prends cinq minutes, et signe, copain.

 

BD instructive sur le chalutage…Bravo à l'Artiste engagé!

 

 

 

 Earthshapers (altered version) by courtesy of Piotr M Nowotnik (compositeur & musicien) PMN Music Creations